Qui êtes-vous ?

Pyrénées Atlantiques, France
LA PAROISSE LA TRINITE D'OLORON COMPREND LES RELAIS DE STE-CROIX, STE-MARIE-ST-PEE, NOTRE-DAME-GOES, BIDOS-SOEIX. PRESBYTERE:secrétariat 2, rue Centulle,OLORON-STE-MARIE TEL:0559390170 FAX:O559360928 E.MAIL: paroissetrinite@wanadoo.fr LA PAROISSE ST JACQUES DU PIEMONT COMPREND LES EGLISES D’AGNOS, AREN, ASASP,ARROS,EYSUS,GERONCE,GEÜS, GURMENÇON, LURBE ST-CHRISTAU,MOUMOUR,ORIN ET ST-GOIN PRESBYTERE: 5, rue du Gave 64400 Gurmençon Tél/fax 05 59 39 87 28 PRÊTRES- pour les deux paroisses: Abbés Daniel DECHA,curé. Jean Marie BARENNES,prêtre- coopérateur. *Eustache-Fortuné HOUNDJEMON prêtre «fidei donum» du diocèse de Cotonou (Bé­nin), en mis­sion d'étu­des à l'Institut Catholique de Toulouse, prêtre coopérateur de la paroisse la Trinité d'Oloron - Oloron, pour 3 ans.

Archives du blog

27/01/2015

Réaction...témoignage...


CHARLIE CHARIA CHARITÉ Réaction de Marc Fromager directeur de l’AED France. Le 19 janvier 2015 - 

Charlie. Etre ou ne pas l’être. Ce week-end, des manifestations anti-Charlie Hebdo ont dégénéré en émeutes à Niamey, au Niger, provoquant la mort de cinq personnes et la destruction de dizaines d’églises.

Charlie. Etre ou ne pas l’être. Si c’est pour manifester notre compassion pour les victimes et notre résistance au terrorisme, évidemment oui. Si c’est pour ériger un soi-disant droit à l’insulte au nom d’une pseudo liberté d’expression sans limite, non. Comme catholique, j’ai souvent été consterné par la vulgarité de ces dessins qui offensaient sans retenue la foi des croyants, quelle que soit la religion. A ce propos, il est vraiment paradoxal que ce soit des églises qui soient incendiées au Niger alors que les chrétiens n’y sont pour rien.
Si aujourd’hui, être Charlie se révèle être le summum de l’expérience collective proposée aux Français, on peut imaginer quelques réticences et malheureusement prévoir de nouveaux drames. Fallait-il absolument imprimer et réimprimer une nouvelle couverture de ce journal pour susciter à nouveau des violences ? Que cherche-t-on ? Quel est notre objectif en nombre de morts ?
Charia. On peut ne pas aimer Charlie, cela ne peut en aucun cas justifier une telle violence, commise, selon les terroristes, au nom de l’islam. Ils ressemblent en cela aux djihadistes de l’Etat islamique, de Boko Haram ou d’Al Qaida qui tous prétendent également agir au nom de l’islam. Ces événements sont-ils le début du jihad sur le territoire national? Si oui, quel autre objectif aurait ce combat si ce n’est l’accélération de l’islamisation de la France et sa soumission à la charia ? On peut feindre l’angélisme mais la simple revendication de la liberté d’expression ne nous protégera aucunement contre une volonté radicale servie par une vitalité démographique, le tout sur fond de violence.
Charité. Alors que faire ? On a parlé de guerre déclarée à la France, il faut donc se défendre, avec toutes les armes nécessaires, qu’elles soient matérielles pour assurer la défense du territoire, juridiques pour faire régner le droit ou spirituelles car en dernier ressort, on doit pouvoir répondre à la vacuité spirituelle dont l’Occident meurt et dans laquelle l’islamisme s’engouffre.
Ce n’est pas la relance de Charlie Hebdo qui donnera envie de respecter voire d’aimer la France, mais d’abord une réappropriation des valeurs qui ont fondé l’Occident et dont l’abandon suscite – à juste titre – un mépris croissant, puis une double découverte, à la fois celle de la beauté et de la grandeur de notre histoire et de notre culture et aussi, mais peut-être avant tout, celle du Christ que nous sommes appelés à révéler par le témoignage de notre foi et par l’exercice de la charité.
  Marc FROMAGER Directeur d’AED France
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Père Nachon, prêtre des Missions Africaines de Lyon, avait fait construire et inauguré fin novembre l’église Saint Augustin à Niamey qui vient d’être brûlée le 16 janvier lors des manifestations contre Charlie Hebdo. 
Témoignage:
« Nous sommes anéantis », m’écrivent l’archevêque de Niamey et les paroissiens de St Augustin que j’ai quittés fin novembre, au lendemain de la consécration de la nouvelle et si belle église.  Le 16 janvier,  en quelques heures, toutes les églises catholiques de Niamey et les temples protestants ont été attaqués et incendiés, sauf la cathédrale qui a pu être sécurisée.  Une horde en furie criait que le Prophète serait ainsi vengé, suite à la dernière caricature de Charlie Hebdo. Une émeute contre les chrétiens alors que cette publication est elle-même antichrétienne !
Jusqu’à présent, la petite minorité catholique de 25.000 fidèles  vivait en très bonne harmonie avec les 17 millions de musulmans. Mais ceux-ci, de plus en plus noyautés et manipulés par les djihadistes et Boko Haram, ont saisi l’occasion et se sont mis à crier « mort aux chrétiens » et les ont poursuivis. Tous les prêtres et religieuses, quasiment tous africains, ont reçu l’ordre de quitter leur domicile pour se mettre en des lieux sûrs. Beaucoup ont été accueillis par des musulmans, il faut le dire aussi….
Prions. La reconstruction des églises et surtout des cœurs sera longue et douloureuse. »
Claude NACHON, SMA (le P. Nachon réside depuis début janvier en Guadeloupe, en tant que curé de La Désirade)


La Trinité d'Oloron - Oloron




Tous les jours, messe au Carmel à 9h00.
Lundi 26 janvier
18h30 Messe à la Cathédrale

Mardi 27 janvier 
18h30 Messe à la Cathédrale.

Mercredi 28 janvier
 17h30-18h30 Adoration du Saint-Sacrement suivie de la messe à la Cathédrale Sainte-Marie.

Jeudi 29 janvier
 18h00 Prière à l'église de Saint-Pée. 
18h30 Messe à Bidos.

Vendredi 30 janvier
 18h30 Prière de Louange à la Cathédrale.

---- 4ème dimanche du Temps Ordinaire  ----

Samedi 31 janvier  
16h45 Prière du Rosaire pour la Paix et la Vie, suivie de la messe à 18h30 à Notre Dame.
Dimanche 1er Février
9h00  Messe au Carmel.
10h30 Messe à Sainte-Marie.
18h30 Messe à Sainte-Croix.

_____________________________________________________________________________________________________

  
 Saint Jacques du Piémont - Gurmençon



Mardi 27 janvier
  15h00 Chapelet à Asasp (Mystères Lumineux)

Jeudi 29 janvier
  9h00 Messe à Moumour

Vendredi 30 janvier
  9h00 Messe à Lurbe.

---- 4ème dimanche du Temps Ordinaire  ----

Samedi 31 janvier  17h30 Messe à Orin 

Dimanche 1er février 10h30 Messe à Gurmençon.

________________________________________________________________________________

REUNION
Mercredi 28 Janvier  20h - rue d'Arboré 
Réunion du CCFD-Terre Solidaire, du Secours Catholique 
de la  Conférence Saint Vincent de Paul et de l’ACAT
________________________________________




20/01/2015

La Trinité d'Oloron - Oloron


Tous les jours, messe au Carmel à 9h00.


Lundi 19 janvier    18h30 Messe à la Cathédrale.

Mardi 20 janvier   18h30 Messe à la Cathédrale.

Mercredi 21 janvier 

   14h45 Messe au Capa Camou.
  17h30-18h30 Adoration du Saint-Sacrement suivie de la messe à la Cathédrale Sainte-Marie.

Jeudi 22 janvier 
    18h00 Prière à l'église de Saint-Pée.
                         18h30 Messe à Soeix.

Vendredi 23 janvier     18h30 Prière de Louange à la Cathédrale

 3ème dimanche du Temps Ordinaire 

Samedi 24 janvier 
16h45 Prière du Rosaire, suivie de la messe à 18h30 à Notre Dame.
                 20h Prière pour l'unité des Chrétiens au Temple.

Dimanche 25 janvier   
        9h00  Messe au Carmel.
      10h30 Messe à Sainte-Marie.
      15h00 Messe de l'hospitalité Basco-Béarnaise à la Cathédrale suivie du Goûter traditionnel à la rue d'Arboré.
      18h30 Messe à Sainte-Croix.

Jeudi 22 Janvier  
20h30 - rue d'Arboré Réunion du Conseil paroissial pour les affaires économiques
Vendredi 23 Janvier  
19h - rue d'Arboré Rencontre d'aumônerie pour les Collégiens de 3ème et les Lycéens.
Vendredi 23 Janvier  
20h30 - rue d'Arboré 2ème rencontre de préparation au baptême.

Quêtes impérées de la paroisse la Trinité  au bénéfice    
                         de la Catéchèse :                  376,64€
                         des missions :                       554,27€
                         du Secours Catholique :      660,28€
                         des prêtres âgés :                 557,36€
-------------------------------------------------------------------------------- 
  Saint Jacques du Piémont - Gurmençon


Mardi 20 janvier 
  14h30 Chapelet à Orin (Mystères Lumineux)

Jeudi 22 janvier 
9h00 Messe à Aren (I.P.)

Vendredi 23 janvier 
9h00 Messe à Eysus (I.P. demandée)

Samedi 24 janvier
 10h30 Messe à Agnos (Huitaine Anne-Marie Bordenave)

 3ème dimanche du Temps Ordinaire 

Samedi 24 janvier
  17h30 Messe à Géüs (André Mayca, Alfred Pourtau, Louis Lamongesse Sigaud)

Dimanche 25 janvier
10h30 Messe à Arros (fête de saint Vincent).(Famille Hourcade-Gourriet,  Joseph et Margueritte Gourriet et Georges Lascurettes)
 ------------------------------------------------------------------------------------

Quelle société voulons-nous construire ensemble?

12 janvier 2015, communiqué du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France au sujet des attentats à Pa­ris

La se­maine der­nière, le terrorisme a frappé et la mort a fait irruption au cœur de notre société. L’attentat contre Charlie hebdo, les prises d’otages et les assassinats qui l’ont suivi sont des drames qui marquent l’ensemble des Français et bien au-delà de notre pays, tous ceux qui sont attachés aux valeurs qui fondent la possibilité de vivre ensemble. Perpétrées sur notre territoire, au cœur de notre nation, ces horreurs ont également suscité un puissant élan de cohésion de nos concitoyens et l’expression d’un soutien de la part de tant de pays, si éclatants ce dimanche, autour des principes fondamentaux qui façonnent notre société. Nous avons pris part à cet élan ; nous le soutiendrons en­core.
Nous invitons les catholiques de nos diocèses à prier pour les victimes et à confier à Dieu les âmes aveuglées des terroristes.
Nous saluons les policiers et les gendarmes qui ont payé un lourd tribut dans ces attaques et qui exercent cette mission essentielle de « garder la paix », cette paix quotidienne qui nous semble si na­tu­relle.

Nous assurons de notre fraternel soutien la communauté juive encore une fois en­deuillée.

Nous voulons redire que les amalgames sont trop faciles et que la tentation peut toujours exister de confondre une religion avec les extrémismes qui se réclament d’elle en la dé­fi­gu­rant.

Nous exhortons les uns et les autres à ne pas entrer dans la spirale mortifère de la peur et du mépris de l’au­tre.
Tou­tes les libertés sont intrinsèquement liées les unes aux autres. La liberté de la presse, quelle que soit cette presse, reste un des signes d’une société solide, ouverte au débat démocratique, capable de ménager une place digne à chaque personne dans le respect de ses origines, de sa religion, de ses différences. C’est cette France respectueuse de tous, symbole au-delà même de ses frontières, qui a été meurtrie ; c’est vers cette France qu’ont afflué du monde entier les très nombreux témoignages de sympathie et de compassion ; c’est cette France-là qui dimanche a redit son adhésion profonde aux valeurs de liberté, d’égalité et de fra­ter­ni­té.
Le temps viendra où nous devrons avoir le courage de nous interroger pour savoir comment la France a pu voir croître en son sein de tels foyers de haine.
Enracinés dans l’Évangile, portés par l’Espérance, nous devons nous interroger sur notre projet de société. Quelle société voulons-nous bâtir ensemble ? Quelle place réservons-nous aux plus faibles, aux exclus et aux différences culturelles ? Quelle culture voulons-nous transmettre aux générations qui nous suivent ? Quel idéal de notre communauté humaine proposons-nous à la jeu­nesse ?
Nous appelons les catholiques à poursuivre leur engagement dans la vie familiale, la vie associative et plus généralement dans la vie publique pour faire progresser notre société dans la justice et la paix.
Nous invitons à amplifier les efforts faits dans le domaine de l’éducation, conscients que cet enjeu est majeur pour aujourd’hui et pour de­main.
C’est en­sem­ble que nous construirons la société de demain. Non les uns contre les autres mais les uns avec les au­tres.

(*) Les évê­ques signataires : Mgr Georges PONTIER, archevêque de Marseille, président de la CEF ; Mgr Pierre-Marie CARRÉ, archevêque de Montpellier, vice-président ; Mgr Pascal DELANNOY, évêque de Saint-Denis, vice-président ; Cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris; Mgr Jean-Claude BOULANGER, évêque de Bayeux et Lisieux; Mgr François FONLUPT, évêque de Rodez; Mgr Hubert HERBRETEAU, évêque d’Agen; Mgr Jean-Paul JAMES, évêque de Nantes; Mgr Stanislas LALANNE, évêque de Pontoise; Mgr Benoît RIVIÈRE, évêque d’Autun, Chalon et Mâcon.


15/01/2015

Au nom de ma liberté d’expression :       (Abbé Jean Casanave)


Durant les heures tragiques de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo, les chaînes de télévision ont fait défiler les experts les plus compétents qui s’évertuaient à supposer ce qui se passait dans les zones interdites ; d’autres témoins étaient invités à dire ce qu’ils n’avaient ni vu ni entendu mais il fallait bien occuper les oreilles des auditeurs. Enfin, journalistes et politiques accouraient  pour tenir des propos aussi unanimes qu’indignés autour de tables rondes où chacun essayait de placer la formule qui serait retenue pour la postérité. De ce déluge de paroles émergeait comme une bouée salvatrice une expression reprise mille fois : « La liberté d’expression, fleuron des valeurs de la République outragée ». Dans cette surenchère verbale et médiatique, j’entendais une petite voix qui s’élevait de mes fumeux souvenirs de 68, et que n’auraient peut-être pas désavouée les journalistes assassinés : « Liberté d’expression, piège à …!» En effet, quand celle-ci est bâillonnée, la démocratie meurt étouffée ; mais quand elle n’a plus de frein, elle ouvre la porte à la dictature de ceux qui ont ou prennent les moyens de s’exprimer.

A cette petite voix insidieuse et provocante s’ajoutait un cri : « Messieurs les censeurs …bonsoir ! » Qui se souvient encore de cette réflexion de Maurice Clavel furibard qui, au cours d’un débat télévisé, s’était aperçu que les journalistes avaient tronqué une partie d’un documentaire le concernant ? Les organisateurs de la chaîne télévisuelle en étaient restés pantois car ils n’avaient pas prévu de plan B. Clavel, le converti de 68, qui ne laissait personne indifférent, avait osé traiter quelques fonctionnaires serviles de censeurs. Depuis, certains intellectuels, ou supposés tels, se sont fait une spécialité, bien française dit-on, de dénoncer et de tourner en dérision tout ce qui leur apparaît être une entrave à la (ou à leur) liberté d’expression au point de devenir les censeurs encensés de la pensée universelle.
Comment cette liberté fondamentale, à laquelle nous sommes férocement attachés et que nous défendons tous, s’inscrit-elle dans les faits?

La vie en société n’est possible que dans les limites librement consenties des cultures qui nous imprègnent ou fermement imposées par la loi qui nous régente.Et ces limites affectent toutes les réalités sociales sans exception. Or, il existe dans notre pays un nombre de plus en plus élevé de personnes n’appartenant à aucune culture, totalement ignorantes de celles des autres et n’acceptant aucune loi. « Sans Foi, ni Loi » disions-nous autrefois. On appelait, en ce temps- là, les études littéraires du beau nom « d’humanités ». Elles étaient la mère nourricière auprès de laquelle le petit d’homme pouvait sucer les compléments alimentaires qui le feraient plus humain. De cet humanisme sans cesse renaissant, Athènes, Rome, Jérusalem, Constantinople étaient les sources. Sont-elles à ce point taries ou travesties?

Le temps est peut-être venu de laisser les slogans faciles à ceux  qui ont besoin de flatter l’opinion publique et de réfléchir à la question que j’énoncerais à la manière d’un sujet d’examen :
« Sachant que :
certains êtres humains expriment leurs idées par la parole, la plume, le feutre, le pinceau, le clavier ; que d’autres parlent par le geste, le poing, les pieds, le couteau, la bombe et la kalachnikov ;
Sachant que :
 la parole, le mot, le silence, le dessin, le geste peuvent élever les êtres humains mais aussi, comme les armes, les détruire et les tuer ;
Que vous inspire l’expression : « Toucher la liberté d’expression, c’est tuer l’identité française ! ».
 Quels remèdes préconisez-vous pour éviter ce meurtre national ? »

Que la liberté d’émotion et d’expression n’entrave pas notre liberté de réflexion et le passage à l’action! 


13/01/2015

LA TER­REUR N’AU­RA PAS LE DER­NIER MOT !

7 jan­vier 2015 -
 L’at­ten­tat per­pé­tré ce ma­tin con­tre la ré­dac­tion de Char­lie Heb­do nous bou­le­verse et nous par­ta­geons la dou­leur des pro­ches des vic­ti­mes. En ce dé­but d'an­née 2015, nous res­sen­tons l’am­pleur du choc que pro­vo­que cette at­ta­que au sein de la so­cié­té fran­çaise, et l’ef­froi res­sen­ti par la po­pu­la­tion. Face à cette at­teinte in­to­lé­ra­ble à la li­ber­té d'ex­pres­sion, nous vou­lons sim­ple­ment ré­af­fir­mer ce pour­quoi nous lut­tons, les va­leurs que nous dé­fen­dons :
Nous croyons la so­li­da­ri­té plus forte que la vio­lence.
Nous ap­pe­lons cha­cun, in­di­vi­dus, com­mu­nau­tés re­li­gieu­ses, et as­so­cia­tions à créer un élan de fra­ter­ni­té qui té­moi­gne­ra de la réa­li­té de cette force au coeur de la nuit.
Nous croyons au dia­lo­gue plus fort que la ter­reur.
Nous ap­pe­lons cha­cun, in­di­vi­dus, com­mu­nau­tés re­li­gieu­ses et as­so­cia­tions à s’en­ga­ger pu­bli­que­ment au ser­vice d’une laï­ci­té de dia­lo­gue et du res­pect de la li­ber­té de con­science.
Nous ap­pe­lons cha­cun, in­di­vi­dus, com­mu­nau­tés re­li­gieu­ses et as­so­cia­tions à pour­sui­vre la cons­truc­tion d’une France et d’un monde fra­ter­nels.
Nous ne lais­se­rons pas tuer l’Es­poir.
Nous ap­pe­lons cha­cun, in­di­vi­dus, com­mu­nau­tés re­li­gieu­ses et as­so­cia­tions à re­join­dre tous ceux qui sont, en France et dans le monde, en­ga­gés pour lut­ter con­tre l’inac­cep­ta­ble in­hu­ma­ni­té.
Car c’est bien EN­SEM­BLE que nous re­lè­ve­rons ces dé­fis.

Guy Au­ren­che, Pré­si­dent du CCFD-Terre So­li­daire
Vé­ro­ni­que Fayet, Pré­si­dente du Se­cours Ca­tho­li­que
Ra­chid Lahlou, Pré­si­dent du Se­cours Is­la­mi­que France
 -----------------------------------------------------------------------------------

 Mgr Marc Aillet le 8 jan­vier 2015

L’at­ten­tat d’une sau­va­ge­rie inouïe qui a coû­té la vie à deux po­li­ciers et dix col­la­bo­ra­teurs de « Charlie Heb­do » sus­cite en France et dans le monde en­tier une émo­tion et une ré­pro­ba­tion qua­si-una­ni­mes, à la­quelle l’Eglise ca­tho­li­que s’as­so­cie, tant par la voix du pape Fran­çois que par celle de la Con­fé­rence des évê­ques de France.
En tant qu’évê­que de Bayonne, Les­car et Olo­ron, j’in­vite les fi­dè­les du dio­cèse à prier pour les vic­ti­mes de cet acte in­qua­li­fia­ble, leurs pro­ches et leurs fa­milles, mais aus­si pour les fa­na­ti­ques qui, au nom de Dieu ou de la re­li­gion, ne re­cu­lent hé­las de­vant rien pour se­mer la ter­reur, la haine et le chaos.
Puisse le Sei­gneur nous don­ner la force et la grâce de re­fu­ser l’en­gre­nage de la vio­lence dans le­quel le ter­ro­risme s’ef­force de nous en­traî­ner, pour être et de­meu­rer, quel­les que soient les cir­cons­tan­ces, des ar­ti­sans de paix et de jus­tice.        
La Trinité d'Oloron - Oloron



Au Carmel, Messe tous les jours à 9h00

Lundi 12 janvier    18h30 Messe à Sainte-Marie.

Mardi 13 janvier   18h30 Messe à Sainte-Marie.

Mercredi 14 janvier    17h30 - 18h30 Adoration du Saint-Sacrement suivie de la messe à la Cathédrale Sainte-Ma­rie.

Jeudi 15 janvier   18h30 Messe à Saint Pée.

Vendredi 16 janvier    10h45 Messe de la Sainte Ge­ne­viève, pa­tronne de la Gen­dar­me­rie Na­tio­nale : Ca­thé­drale Sainte Ma­rie.
                 18h30 Prière de Louange à Sainte-Marie.

  2ème dimanche du temps ordinaire 

Samedi 17 jan­vier 15h Messe à l'Hô­pi­tal et 17h Messe à l'âge d'or
                        16h45-18h15 Prière du Rosaire à No­tre-Dame.
                        18h30 Messe à Notre-Dame .

Dimanche 18 janvier   9h00  Messe au Carmel.
                 10h30 Messe à Sainte-Marie.
                 18h30 Messe à Sainte-Croix.

 ------------------------------------------------------------------------------------------

  Saint Jacques du Piémont - Gurmençon


                         

Mardi 13 janvier 15h00 Chapelet à Agnos (Mystères joyeux)

Jeudi 15 janvier  9h Messe à Orin (I.P.)

Vendredi 16 janvier 18h Messe à Agnos (I.P.)

  2ème dimanche du temps ordinaire 

Samedi 17 janvier  17h30 Messe à Moumour (Huitaine Margot Baleix, Maurice Bertrane, Famille Berdoy)

Dimanche 18 janvier 10h30 Messe à Gur­men­çon
      (1er an­ni­ver­saire Alice Lous­tau, De­nise Gour­riet).


Réu­nions Mai­son Pa­rois­siale rue d'Ar­bo­ré

Mer­cre­di 14 janvier       17h30 Renccontre Œcu­mé­ni­que
                                   20h Réu­nion du CCFD-Terre So­li­daire

Jeu­di 15 janvier            18h Réunion du Ser­vice Evan­gé­li­que des Ma­la­des.
                                   20h30 Réunion du Conseil Pas­to­ral Pa­rois­sial (La Trinité d'Olo­ron)
----------------------------------------------------------------------------------------- 
No­mi­na­tion
L'ab­bé Pierre Boyer, mem­bre du con­seil des pè­res, pro­fes­seur de théo­lo­gie au sé­mi­naire, dé­lé­gué à l'œu­vre d'Orient, est aus­si nom­mé, avec l'agré­ment de la di­rec­trice in­ter­ré­gio­nale des ser­vi­ces pé­ni­ten­tiai­res de Bor­deaux, au­mô­nier à la mai­son d'ar­rêt de Bayonne, pour trois ans re­nou­ve­lables.





06/01/2015

La Tri­ni­té d'Olo­ron - Olo­ron


Au Car­mel, Messe tous les jours à 9h00

Lun­di 5 jan­vier    17h Messe à la ré­si­dence Sainte-Croix.
                        18h30 Messe à la Ca­thé­drale.

Mar­di 6 Jan­vier   18h30 Messe à Sainte-Ma­rie.   

Mer­cre­di 7 Jan­vier   
12h - 18h30 Ado­ra­tion Eu­cha­ris­ti­que sui­vie de la messe à la Ca­thé­drale Sainte-Ma­rie.

Jeu­di 8 jan­vier   
  18h Prière à Saint Pée d'Olo­ron
                             18h30 Messe à Goès.

Ven­dre­di 9 jan­vier 
   17h Messe au Capa la Pis­tole
                           18h30 Prière de Louange : Ca­thé­drale.

 Fête du Bap­tême du Sei­gneur  

Sa­me­di 10 jan­vier 
  16h45 à 18h15  Prière du Ro­saire
                             18h30 : Messe et 3ème étape de bap­tême de Char­lotte.

Diman­che 11 jan­vier 
         9h00  Messe au Car­mel.
                                 10h30 Messe à Sainte-Ma­rie.
                                                       18h30 Messe à Sainte-Croix.

REUNIONS

Mar­di 6 jan­vier     Pré­pa­ra­tion de la jour­née des fian­cés du 22 mars.

Mer­cre­di 7 jan­vier 10h Réu­nion des ca­té­chis­tes de CE rue d'Ar­bo­ré.

Jeudi 8 jan­vier       14h30 For­ma­tion bi­bli­que avec Soeur Anne-Ma­rie, Ar­bo­ré.

Ven­dre­di 9 jan­vier  20h30 Pré­pa­ra­tion de bap­tême à la rue d'Ar­bo­ré.

-----------------

Jeu­di 15 jan­vier     18h Réu­nion du Ser­vice Evan­gé­li­que des ma­la­des

                            20h30 Réu­nion du Con­seil Pas­to­ral Pa­rois­sial de la Trinité.

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  
  Saint Jac­ques du Pié­mont - Gur­men­çon


Mar­di 6 jan­vier
14h30 Cha­pe­let  (Mys­tè­res Joyeux)

Jeu­di 8 jan­vier
9h Messe à Ey­sus  (fa­mille La­bar­the-Sau­rine, I.P. demandée)

Ven­dre­di 9 jan­vier 
9h Messe à Géüs (I.P.)

 Fête du Bap­tême du Sei­gneur  

Sa­me­di 10 jan­vier 
17h30 Messe à Asasp (Hui­taine Jo­seph Cour­tade)

Di­man­che 11 jan­vier 
10h30 Mes­se Saint Goin. (Fa­mille La­herre-Ga­ris­se­re, I.P. de­man­dée, Ac­tion de grâce)

                                                                 



mix 191
                                                         
Du­rant les tra­vaux de res­tau­ra­tion de l’église de Géronce en 2015
(et sans doute une par­tie de 2016),
la messe sera cé­lé­brée un di­man­che sur deux à l’église de Saint Goin.



Jeu­di 8 jan­vier  
20h30 à la Mai­son Pa­rois­siale d’Olo­ron  
Réu­nion du Con­seil Pas­to­ral pa­rois­sial du Pié­mont

(Suite à la vi­site pas­to­rale de no­tre évê­que, nous ré­flé­chi­rons au con­te­nu et à la com­po­si­tion de no­tre Con­seil Pas­to­ral Paroissial)